Contenu

Établir un certificat vétérinaire d’information (CVI) pour accompagner à l’abattoir un animal vivant accidenté

POUR QUI

Plusieurs personnes sont successivement impliquées dans la mise en œuvre d’un CVI « animal vivant » :

  • L’éleveur ou le détenteur d’un animal accidenté (mais potentiellement apte à être transporté) qu’il souhaite envoyer à l’abattoir.
  • Le vétérinaire appelé pour évaluer l’aptitude au transport et établir le CVI
  • Le conducteur du véhicule avant d’acheminer l’’animal vivant accidenté vers l’abattoir.
  • Le vétérinaire officiel de l’abattoir de destination.

QUAND

Un CVI ne peut être établi que s’il est possible d’introduire l’animal à l’abattoir moins de 48h après l’accident.

COMMENT

L’éleveur ou le détenteur qui souhaite faire transporter à destination d’un abattoir un animal accidenté depuis moins de 48h (ou assimilé) doit faire appel à un vétérinaire pour établir un CVI « animal vivant » (CERFA n°15766), dont les rubriques sont successivement renseignées :
- sur le lieu de détention de l’animal : par le détenteur de l’animal et le vétérinaire (sous la responsabilité du vétérinaire), puis par le conducteur ;
- puis à l’abattoir : par le vétérinaire officiel, après réception et inspection ante-mortem de l’animal, puis inspection post mortem (s’il peut être abattu en vue de la consommation humaine).

Procédure